Cavalcade des blogs n°49 – Ton écurie rêvée

Quand j'ai découvert le thème de la cavalcade des blogs du mois de Novembre sur le blog de ponydriver, je me suis dit que je ne pouvais pas ne pas y participer. Et pour cause, je suis en plein dedans. Après un déménagement d'un bout à l'autre de la France, j'ai dû trouver du mieux que je pouvais un logement pour Virtuose. Pas simple quand on est à près de 1000 km de son futur lieu de vie. Pas simple non plus quand à son arrivée, on se rend compte que ce n'est pas tout à fait ce que l'on imaginait. 
Et pourtant je n'ai pas l'impression d'avoir des exigences démesurées... ;-)

LaulauLand - Mon écurie rêvée 


Attachée à la liberté et au libre arbitre de chacun - y compris pour les animaux (oui, oui) - le principe de mon écurie est simple : le cheval a tout à sa disposition, il n'a plus qu'à choisir à quel besoin il souhaite accéder. Outre l'apport de ressources éventuelles et hormis les sorties quotidiennes, l'intervention humaine est minimale. Il est évident que nous ne laissons que peu de choix à notre cheval quand on lui propose une séance de travail monté sous la pluie; le bon sens veut que nous fassions notre maximum pour lui rendre la chose la moins désagréable possible. 

Pour résumé, si le cheval veut manger, il peut. S'il veut boire, il peut. S'il veut jouer, il peut. S'il veut faire du grooming avec son congénère, il peut. S'il veut s'abriter, il peut. S'il veut aller sous la pluie, il peut.S'il veut se reposer, il peut. S'il veut galoper comme Spirit l'étalon, il peut.  Il n'a pas besoin d'un humain pour l'y autoriser. 

Ma priorité numéro 1 : le confort et le bien-être de mon cheval 



Mais un cheval dont le bien-être est respecté à 100% c'est quoi ? 

Un petit rappel puisque certains l'oublient parfois, les animaux sont des êtres sensibles ce qui signifie qu'ils sont capables de ressentir la peur et la douleur ainsi que le plaisir et le bonheur. 

Les 5 libertés pour le bien-être du cheval (ou animal de manière générale) sont les suivantes :
  • Ne pas souffrir de la faim ou de la soif 
  • Ne pas souffrir d’inconfort 
  • Ne pas souffrir de douleurs, de blessures ou de maladies 
  • Pouvoir exprimer les comportements naturels propres à l’espèce 
  • Ne pas éprouver de peur ou de détresse 
A partir de là, il me semble normal que tout gardien de chevaux devrait veiller à respecter ces 5 libertés. 
Or cela implique de connaître le fonctionnement du cheval par rapport à ce qui se rapproche le plus de son état naturel et non pas de l'état qui nous arrange. Je définis l'état qui nous arrange comme l'état anti-liberté, par exemple, venir quand bon me semble sortir mon cheval de ses 9 à 12m2 dans lequel il a passé l'ensemble de la journée pendant 30 minutes parce que je 'ai pas plus de temps (désolée cheval, j'ai une vie à côté !).

Si je reprends donc les 5 libertés du bien-être du cheval et que j'y associe les spécificités de son fonctionnement que l'on connaît aujourd'hui, voici ce que doit proposer mon écurie rêvée
1. Ne pas souffrir de la faim ou de la soif 
Offrir un accès à de l'eau fraîche et propre A VOLONTE
Trouver des seaux vides en pleine canicule, non ce n'est pas normal. Soit on rajoute des seaux d'eau pour ne pas avoir à les remplir continuellement, soit on rajoute de l'eau, soit on investis dans des abreuvoirs automatiques. 
Les seaux ou abreuvoirs doivent être nettoyés régulièrement. Les bestioles et excréments de bestioles ne sont pas les bienvenus, les mousses à gogo non plus. 

Fournir une nourriture adéquate 
Un cheval est un herbivore qui mange entre 15 et 16h par jour de petits repas, de jour comme de nuit. 
Dans mon écurie rêvée, mon cheval a accès à un beau foin de qualité A VOLONTE , vert, avec de longues fibres et non poussiéreux. Le foin est disposé dans plusieurs râteliers répartis sur l'ensemble de la parcelle. Le type de foin peut varier de façon à proposer des saveurs différentes de la même façon qu'il en trouverait en se déplaçant à l'état naturel. Il a accès à de l'herbe et à diverses plantes herbacées et ligneuses. 
Les compléments - si besoin il y a - sont donnés au cas par cas en accord avec le propriétaire (c'est-à-dire moi-même). Non à l'alimentation de masse 'on met à tout le monde pareil hin, c'est plus simple' et au changement de régime alimentaire au bon vouloir du gérant. 

Mon écurie rêvée propose en bonus des fruits et légumes en libre service pour le cavalier propriétaire qui se fera une joie d'en donner à Kiki pour obtenir ses faveurs ;-) 
2.  Ne pas souffrir d'inconfort
Dans mon écurie rêvée mon cheval vit sur une parcelle de plusieurs hectares aux terrains variés et comprenant des dénivelés. On y trouve une forêt, un étang, un ruisseau, de la pâture d'herbe, des zones sableuses, d'autres caillouteuses, différents types d'arbres et de plantes y poussent. C'est un oasis de biodiversité. Mon cheval vit avec d'autres chevaux avec qui il s'entend à merveille.
La parcelle comporte plusieurs abris, artificiels et naturels, et des aires de repos confortables et stabilisées qui leur permettent d'avoir les pieds toujours au sec même en cas d’événements climatiques désastreux (comme l'hiver dernier par exemple... oui je suis traumatisée par toute cette pluie). Les crottins sont ramassés au niveau des abris et des zones de repos. 
Idéalement, des rotations sont effectuées afin que la parcelle puisse se reposer sinon c'est que la parcelle est tellement grande pour le nombre de chevaux l'occupant que cela n'est plus nécessaire de faire des rotations. 
Aucune plante toxique ne s'y trouve dans un rayon suffisant : pas d'érable sycomore, pas de chênes, pas de séneçon de jacob etc. 
Les chevaux s'y sentent en sécurité et peuvent se reposer sereinement. 
Si l'humain ne vient pas le divertir, ce n'est pas grave, dans mon écurie rêvée il n'y a jamais de place à l'ennui, la parcelle est un grand terrain de jeu. Mon cheval se déplace pour se rendre vers divers points d'intérêts. 
3.  Ne pas souffrir de douleurs, de blessures ou de maladies 
Dans mon écurie rêvée, les chevaux ne gardent pas leur licol au pré pour éviter tout risque de blessure. Les clôtures sont en bois - à la normande - et de denses haies délimitent la parcelle. 
Le gérant est aux petits soins pour les chevaux et veillent sur eux. Si je ne suis pas là une journée, je peux compter sur lui (ou elle) pour m'avertir en cas de problème, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Le gérant sait reconnaître une urgence et se forme continuellement. 
Les chevaux ont suffisamment d'espace pour ne pas entrer en conflit. Il en va de même pour l'accès aux ressources qui se veut largement suffisant pour subvenir aux besoins de tous les chevaux du troupeau sans provoquer de disputes. Une morsure ponctuelle ça peut arriver, une nouvelle blessure chaque jour ce n'est pas normal. 
Si mon cheval est blessé et doit rester confiné en espace clos, il a la possibilité d'avoir un grand abri de soin stabilisé et clôturé au sein de la parcelle. Le fourrage comme l'eau y sont à volonté. Les crottins sont ramassés. 
Si je ne peux pas faire les soins à mon cheval, je suis certaine que le traitement sera suivi scrupuleusement par le gérant. 
En ce qui concerne la vermifugation, celle-ci se fait de manière raisonnée à l'aide de coprologie pour éviter les phénomènes de résistances. Si le cheval est faible excréteur, il n'est pas vermifugé, s'il est fort excréteur, il l'est. Une vermifugation systématique est fortement recommandée au mois d'octobre pour stopper l'infestation de potentiels tænias et éviter des coliques. 
4.  Pouvoir exprimer les comportements naturels propres à l'espèce 
 Les besoins sociaux des chevaux sont respectés et les troupeaux sont formés selon les affinités. Si je n'aime pas ma voisine, je n'ai pas envie de passer ma vie avec elle. Mon cheval c'est pareil, et ce inversement proportionnel à la taille de la parcelle. 
Dans mon écurie rêvée, il y a de l'espace, de l'espace et encore de l'espace. 
Pour plus d'information se référer à la rubrique 2 - Ne pas souffrir d'inconfort. 
5.  Ne pas éprouver de peur ou de détresse 
A t-on vraiment besoin de développer ce point ? 

Dans mon écurie rêvée, tout le monde respecte (vraiment) les chevaux. Pas de punitions à coups de cravaches inutiles, de taquet dans la bouche ou de matraquages d'éperons dans les flancs. 
Les passants en tout genre et notamment ceux du genre 'je donne mon pain rassis' ou 'j'ai un coup dans le nez' sont gentiment invités à regagner la sortie. 

Mon intérêt numéro 2 : mon propre confort

Soyons francs, si l'on veut continuer de monter sur le dos de nos chevaux il faut à minima les entretenir physiquement. Même un cheval de balade doit être en capacité de nous porter si l'on souhaite respecter son intégrité physique. 

Pour les travailler dans des conditions qui soient agréables pour eux, il me semble plutôt évident de discuter des sols sur lesquels on entraîne nos chevaux. 
Une carrière bien entretenue
Non il n'est pas nécessaire d'avoir une carrière en sable de Fontainebleau pour faire faire un peu d'exercice à Kiki, en revanche une carrière entretenue qui est arrosée et hersée me semble être une condition sine qua non. Pensée qui ne résonne pas dans l'esprit de tout le monde pourtant... 
Dans mon écurie rêvée il y aura donc une grande carrière au sol bien entretenu qui ne soit ni trop dur (cela n'arrive jamais je crois ça), ni trop poussiéreux (ça, ça arrive souvent), ni trop profond au point que Kiki ne veuille même plus partir au trot et que toi tu manques de te faire un croche-patte toute seule (et alors ça n'en parlons pas, ça arrive bien trop souvent !). Du matériel d'obstacles, d'équifeel et autre sera disposé HORS de la carrière pour ne pas déranger ceux qui souhaitent longer (oui tout le monde ne longe pas en restant sur un cercle de 10m de diamètre) ou faire des longues rênes ou dérouler une reprise de dressage ou faire toute autre activité dont le matériel disposé en plein milieu gêne (ça sent le vécu ? Hmm oui tout à fait !). 
Je ne voudrais pas paraître exigeante mais si on pouvait avoir un manège ouvert, ce serait vraiment le top du top 
Si toi tu n'aimes pas les bourrasques de vent et de pluie dans la tronche, dis toi que Kiki non plus n'aime pas trop ça surtout quand il s'agit de s'appliquer à faire une épaule en dedans au trot entre F et B, pile face au vent. 

Et la lumière fût 
Je ne vous apprends rien en vous disant que le commun des mortels travaille et que tout le monde n'a pas la chance (ou pas ?) d'avoir des horaires décalées leur permettant de monter sous un soleil radieux. Pour ces gens là, la lumière artificielle est indispensable, en particulier quand on vient de passer à l'heure d'hiver et qu'il fait déjà nuit à 16h30. 
A moins que Kiki soit en vacances 5 jours sur 7 (mais dans ce cas, il ne faut pas venir lui demander de courir le marathon le week-end), le mieux c'est quand même de pouvoir continuer à lui proposer des exercices sympas à pied ou monté pendant la semaine non ? 
Bref, dans mon écurie rêvée, les installations sont éclairées. 
De la vie ! 
Dans mon écurie rêvée, il y a de la vie, et c'est un peu une grande famille ! Au secours, les structures où tu ne croises jamais un chat ! 
Dans mon écurie rêvée, les propriétaires sont amis aux écuries mais aussi dans la vie. 
Un club house 
Le club house est là juste pour le frigo. Le frigo est là juste pour les bières et le lambrusco. 
Bon ok, il y a aussi une petite étagère pour les biscuits apéros, un lavabo avec de l'eau chaude, des toilettes sèches et une machine à laver. 
Il y a une grande table en bois convivial avec des bancs qui sont disposés à l'extérieur à la belle saison. 
J'oubliais, dans le club house il y a aussi la trousse à pharmacie. Elle n'est pas en libre service mais demandez au gérant je suis sure qu'il vous dépannera ! 
L'aire de pansage 
L'aire de pansage est suffisamment grande pour accueillir tout le monde. Elle est couverte pour éviter de préparer sous la pluie. 
Une douche est à disposition, avec la possibilité d'avoir de l'eau chauffée en hiver si besoin. 
Une sellerie et de grands casiers
Non le coffre de la voiture n'est pas assez grand pour les affaires d'équitation. Chaque propriétaire a son propre casier dépendamment du nombre de chevaux qu'il possède. Les casiers sont spacieux, ils vont du sol au plafond, sont larges et profonds. Ils sont aménagés et peuvent accueillir un chariot.
Des chemins de balades alentours 
Parce que les balades - surtout entre amis - c'est indispensable ! Autour de mon écurie rêvée, il y a de nombreux chemins de balades, peu caillouteux, entre terre et eau, campagnes et forêts, le paysage est époustouflant. Il y a bien sûr des endroits pour se baigner et des pistes en sable pour galoper. 
PS : Impossible de croiser un chasseur à 20 km à la ronde (bienvenue à Laulauland)
Un terrain de cross 
Comme on est des foufous, dans mon écurie rêvée, il y aura un super terrain de cross pour s'amuser. 
Un gérant compétent, bienveillant et fiable 
Le gérant de mon écurie rêvée est ouvert à la discussion et bienveillant, il ne croit pas avoir la science infuse et sait accueillir les doléances de chacun dans un climat positif. Le gérant ne me dit pas quoi faire avec mon cheval. Le gérant est compétent - mais ça je crois que je l'ai déjà dit. Il est dynamique, travailleur et rigolo à ses heures ! 
Les autres professionnels 
Dans mon écurie rêvée, les propriétaires peuvent faire appel aux professionnels de leur choix (tant que le dit professionnel n'est pas un tyran qui sévit dans le monde équestre). Moniteurs, instructeurs de toute discipline, maréchaux et podologues, dentistes, ostéo, shiatsu et compagnie, bienvenue dans mon écurie rêvée. 
Les événements 
Dans mon écurie rêvée on sait accueillir les événements, surtout les événements instructifs comme les stages théoriques et pratiques en tout genre. Eh oui parce qu'en équitation on n'a jamais fini d'apprendre. 
Les autres animaux 
Dans mon écurie rêvée, il y a des chats, des poules et peut-être même des chèvres.
Les chiens éduqués sont autorisés. 
Sans engagement 
Dans mon écurie rêvée, on n'est pas chez Orange, vous et votre cheval venez pour la période que vous souhaitez. Vous repartez quand vous voulez après avoir honoré un préavis classique d'une durée de 1 mois.  
Et le prix dans tout ça ? 
Dans mon écurie rêvée, le prix est juste, ni démentiel, ni bradé, à hauteur de la qualité de service fourni et en adéquation avec les coûts de fonctionnement. 

***

Dans mon écurie rêvée, pas d'espace exigu, pas de cage à lapin. Dans mon écurie rêvée on respire, on se sent bien, on se sent libre quoi. Le maître mot vous l'aurez compris c'est l'espace.

Le confort des chevaux et des propriétaires y est pensé. Parce que le confort de l'un passe par le confort de l'autre.

Pourquoi y a-t-il toujours soit tout l'un, soit tout l'autre ? Et si on conciliait enfin les deux ?
Un cheval au pré peut faire autre chose que de la balade et pour cela il faut des installations correctes. 
Un cheval de sport peut aussi avoir une vie au pré avec des potes et pour cela il faut des prés. 

Mon écurie rêvée doit bien exister ailleurs que dans mes rêves non ? 



Pour info, la cavalcade des blogs a été initiée par Gaëlle du blog Cheval-facile

Commentaires

Articles les plus consultés